Dans l’espace du désert

Le ciel est bleu sans espoir
mais
le soleil est rouge sang
et
ses larmes crèment le sol
dans
la déchirure des cadavres humains
où le désert dans la splendeur
de
sa nudité jaune corporelle
chauffe sous les pieds
des
combattants qui ont des brûlures
dans les tripes et les yeux ouverts
car l’insécurité plane au-dessus
du
désert comme le vautour au ciel
prêt à saisir de ses griffes crochues
ses
premières victimes pour leur sucer
le
sang jaune ocre du désert au plafond horizontal
couvert de lacs de nuages blancs cotonneux
comme
des poches d’eau volante suspendues
dans
l’océan bleu du ciel torride et acéré.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :