Sur la route du solitaire

Sur la route du solitaire
Le silence est son luminaire
Qui éclaire sa vie lanterne
Loin des bruits des jours mornes

Sur la route du solitaire
Le vent souffle à l’oreille primaire
Comme la brise du matin
Qui accompagne l’enfant au jardin

Sur la route du solitaire
L’homme est un moine au monastère
Qui a besoin de silence méditatif
Pour chasser tous bruits nocifs

Sur la route du bon solitaire
Vaste est en beauté l’estuaire
Quand le sable s’étend en blanche étoffe
Sur la pointe linéaire de l’horizon neuf.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :