La rivière sur le dos de la pierre

La rivière coule sur le dos de la pierre
Sous l’œil amoureux de la lumière
Rampant comme un serpent du jour
Qui traverse les folles herbes depuis toujours

Vêtue de sa robe dans une expression de virginité
Elle chante depuis l’aube de sa pureté
Le cantique de l’aurore au refrain de l’embouchure
Avant d’aller se jeter au fond de la mer

Dans son cortège aquatique entre la verte fraîcheur
Elle siffle au passage des cris de bonheur
Qui résonnent continuellement dans la nature
Produisant le tendre écho sur la toiture

La rivière coule sur le dos de la pierre
Comme le serpent sur le ventre de la rivière
Qui traverse le lit dormant de la terre
Réveillant pendant la pluie le ver de terre

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :