Impressions

J’ai voyagé et j’ai vu
L’étranger au visage
De fin d’année
Je suis revenu les mains
Et les pieds pleins les kilomètres
La nuit sylvestre dansait
A grands pas de tourbillon
J’étais la feuille
Et
J’étais le sable
Les yeux de la poussière
L’habit du vent
Qui danse en soufflant
Avec des pans de chemises effeuillées.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :