Humour: erreur sur la personne avec mort de sa femme

Un député d’Afrique du sud a perdu sa femme après lui avoir envoyé une lettre qui était destinée… à sa maîtresse.

Alie van Jaarsveld, un député du New National Party envoyait un petit mot torride à sa maîtresse Renée Thompson, son attachée politique, mais il y a eu erreur sur la personne.

C’est Anne-Marie, sa femme depuis trente ans qui a reçu la lettre et, disons que ce n’était pas dans ses habitudes!

Traduction libre…
« J’ai besoin de toi. On ne peut pas dormir séparément. Renée je n’ai jamais aimé une personne autant que toi. Vite. Viens me rejoindre. »

Et vlan!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :