Abidjan : L’avitaminose est à l’origine de la maladie mystérieuse d’Abobo

L’avitaminose, carence de vitamines dans l’alimentation, est à la base de la maladie mystérieuse d’Abobo. Une maladie qui fait rage dans cette commune la plus peuplée d’Abidjan où il y aurait déjà plus de 20 morts.

Quand une guerre éclate dans une ville où le rythme alimentaire de la population est perturbé, l’on assiste, pendant ou après, à des phénomènes sociaux de malnutrition. Cette malnutrition qui est un état pathologique causée par la déficience d’un apport alimentaire anormal, pendant cette période de troubles sociopolitiques et de grande sédentarisation. L’être social s’expose à un appauvrissement de sa charge tissulaire dans son nouveau mode de vie chargé de stress et d’émotions agressives, en l’absence d’une nourriture équilibrée pouvant lui apporter des calories suffisantes et autres nutriments en temps normal. Il devient sujet et victime d’une faim cachée où les circuits de ravitaillements alimentaires sont interrompus et coupés pendant les hostilités. Car les quelques vivres sur le marché ayant subi la loi de la cherté de la vie, il ne peut plus les acheter parce que les prix ont galopé et sont exorbitants.

La population qui était déjà aux prises d’une certaine persécution et bombardement par le camp Gbagbo a connu non seulement des troubles psychologiques mais aussi des carences en sels minéraux et en vitamines pour sa composante sociale. Les familles ne pouvaient plus se nourrir convenablement. Le problème de la qualité de l’eau gérée par la Sodeci s’était posé aussi pour le mauvais traitement de la première source vitale de l’homme car il fallait à chaque fois y injecter une dose permanente de chaux pour purifier cette denrée de première nécessité.

Il faut savoir que pendant la guerre si le sel manque régulièrement dans la cuisson des aliments, au bout d’un certain temps, des signes sont perceptibles sur la peau des habitants. Elle devient un peu soufrée ou parfois saupoudrée d’une blancheur poussiéreuse, le visage prend un coup de vieux. Le beau vernis de la peau se ternit.

Par conséquent, la carence en vitamines va entraîner un déséquilibre dans la satisfaction des organes tissulaires et la répartition équitable des apports nutritionnels afin de réaliser le besoin du corps humain.

L’être humain commence à sentir des gonflements de la plante des pieds quand il s’assoit ensuite il constate les signes similaires sur le revers de ses mains avec une diminution de la sensibilité et une difficulté dans la mobilité enfin le visage devient rond et prend l’allure de « michelin ». Il présente, dès lors, des œdèmes qui peuvent, d’une part, être partiels, et, d’autre part, généralisés. IIs vont aussi entraîner des varices. Les veines sont obstruées et ne favorisent plus la bonne circulation du sang ainsi que celle de la quantité d’eau absorbée qui constitue la masse corporelle. La peau continue à s’enfler. Une insuffisance cardiaque s’installe. Une hépatite se déclenche avec un syndrome néphrétique de la perte rénale des protéines car la grande vitamine B12 et l’acide folique n’étant plus au rendez-vous alimentaire. Une anémie sévère avec une grande perte de globules rouges voit le jour pouvant provoquer soit des arthroses à vie, soit entraîner des conséquences graves et inéluctables conduisant à la mort.

La maladie mystérieuse d’Abobo a déjà été vécue au Congo-Brazxzaville, en 1998 et 1999, dans la région du Pool par les populations qui étaient victimes de la guerre fratricide entre les soldats de Sassou N’Guesso et les milices du pasteur Ntoumi. Car dans la forêt les gens, manquant de sel de cuisine et d’autres vitamines, ont souffert de Kwashiorkor et d’œdèmes plantaires, faciaux et des mains. Durant ce conflit tragique, de nombreuses personnes étaient décédées.

Donc la maladie mystérieuse d’Abobo est la conséquence d’une situation alimentaire pauvre en vitamines et en sels minéraux aux conséquences mortelles.

Bernard NKOUNKOU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :