Détente sur le littoral du ciel

Mes yeux baignaient dans l’océan du ciel azur,
consolaient et caressaient des vagues de nuages
qui pleuraient en larmes humides, mûres et sages

Dans la joie de ce beau voyage de la détente,
mon regard assis sur la cime verte des arbres,
nourrissait le destin du rossignol au cou glabre

Adossé contre la chaise, les pieds à l’orient
de mes orteils buvaient la lumière jaune du
soleil qui attérissait sur ma poitrine nue.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :