Exclusif – Côte d’Ivoire : les ossements repêchés sont ceux d’Yves Lambelin

Selon l’expertise française des ossements retrouvés à Abidjan, c’est bien le corps de Yves Lambelin qui a été identifié et non celui de Stéphane Frantz di Rippel. Le témoignage des supects arrêtés dans cette affaire fait état de l’exécution des quatre expatriés enlevés au Novotel en avril par des hommes en armes.

Les ossements repêchés à Abidjan le 31 mai dernier ne sont pas ceux de à Stéphane Frantz di Rippel, comme la plupart des médias – dont jeuneafrique.com – l’avaient annoncé. Selon des sources proches du dossier de l’enquête sur le rapt de quatre expatriés au Novotel d’Abidjan le 4 avril dernier, les expertises françaises menées à Bordeaux du ou des dépouilles retrouvées ont permis d’identifier avec certitude les restes du corps de Yves Lambelin, président français de la société ivoirienne Sifca.

Les expertises menées du côté ivoirien ne sont pas encore connues et les recherches des corps des trois autres personnes kidnappées continuent. Il s’agit du Français Stéphane Frantz di Rippel, le directeur du Novotel, du Malaisien Chelliah Pandian, directeur général de Sania, filiale du groupe Sifca, et du Béninois, Raoul Adeossi, assistant de M. Lambelin. Selon l’enquête menée en Côte d’Ivoire, leur piste s’arrêterait « aux portes de la présidence » qu’occupait Laurent Gbagbo, a déclaré le 29 mai le nouveau président Alassane Ouattara, dimanche dernier.

Exécutés le jour de leur enlèvement

« Certaines personnes ont été arrêtées : des miliciens qui ont été en contact avec ces quatre personnes. Leurs interrogatoires se poursuivent et nous continuons d’espérer », avait ajouté Ouattara. Apparemment les suspects ont avoué, selon une source proche de l’enquête : les quatre victimes auraient été exécutées par la même personne vers 18 heures le jour même de leur enlèvement.

C’est grâce à un pêcheur, qui, par hasard, a vu des hommes en armes jeter des sacs dans la lagune d’Abidjan et a aussitôt donné l’alerte, que le ou les corps sans vie ont été retrouvés, le 31 mai. Selon son témoignage, la scène s’est déroulée quelques jours après l’enlèvement, le 4 avril.

Jeuneafrique.com avec Beaudelaire Mieu

Publicités

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :