L’Afruqe subsaharienne soutient la candidature de Lagarde au FMI

L`Afrique subsaharienne soutient la candidature de la ministre française des Finances Christine Lagarde à la direction générale du Fonds monétaire international (FMI), a annoncé vendredi à Lisbonne le ministre congolais des Finances Matata Mapon.

« Nous sommes encouragés par votre vision du FMI dans le monde », a affirmé à la candidate, devant la presse, le ministre de République démocratique du Congo (RDC).

Selon lui, la candidature de la ministre française répond « au profil et aux enjeux », et il s`est dit « rassuré » que Christine Lagarde restera « bienveillante » vis-à-vis de l`Afrique si elle décroche le poste.

« Nous vous souhaitons très bonne chance », a ajouté Matata Mapon. Interrogé par l`AFP, il a précisé s`exprimer au nom du « caucus » (groupe) des gouverneurs d`Afrique subsaharienne au FMI.

Prenant la parole après lui, le ministre ivoirien des Finances, Charles Koffi Diby, a également exprimé à la candidate française le soutien du groupe Afrique francophone au FMI.

« Je veux vous souhaiter plein succès (…) dans l`exercice de vos futures responsabilités, parce que nous y croyons », a-t-il lancé à Christine Lagarde. Plusieurs pays africains lui avaient déjà fait part de leur soutien, dont le Maroc, la République démocratique du Congo, le Tchad, la Guinée ou encore l`Ile Maurice.

En revanche, l`Union africaine (UA) a estimé jeudi qu`il était « temps à présent pour un non-Européen, particulièrement un Africain, d`être à la tête du FMI ».

Aucun candidat africain ne s`est encore manifesté, alors que la clôture des candidatures a été fixée à ce vendredi.

Le Sud-Africain Trevor Manuel, un temps pressenti en tant que candidat des pays émergents, a annoncé vendredi qu`il préférait se consacrer à son pays.

Christine Lagarde, qui s`est déjà rendue à Brasilia, New Delhi et Pékin dans le cadre de sa campagne pour succéder à son compatriote Dominique Strauss-Kahn inculpé à New York pour tentative présumée de viol, a rencontré vendredi matin à Lisbonne le président de la BAD Donald Kaberuka et certains de ses homologues africains.

AFP

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :