Les coffres de Kadhafi seraient presque vides

Il ne restait au régime libyen que 500 millions de dollars en liquide fin février, selon Farhat Bengdara, l’ancien directeur de la Banque centrale libyenne qui a fait défection. Près de 155 tonnes d’or dorment toutefois encore dans les caisses.

L’argent, nerf de la guerre, manque-t-il à Kadhafi? Il ne resterait que 500 millions de dollars en cash (346 millions d’euros) dans ses caisses pour financer sa guerre contre les rebelles du Conseil national de la résistance (CNT) et l’OTAN. Le chiffre est avancé par un ancien cadre du régime qui a fait défection, l’ex-directeur de la Banque centrale libyenne Farhat Bengdara.

«Il n’y a presque plus rien. Ils n’ont plus d’essence pour les chars. C’est une question de semaines» avant que le régime ne s’écroule, a-t-il déclaré lors d’une interview donnée à l’agence d’information financière Bloomberg. Reste tout de même près de 155 tonnes d’or, reconnaît-il. Le Fonds monétaire international compte pour sa part très précisément 143,8 tonnes d’or sous forme de lingots.

Cette fortune, estimée à environ 4,6 milliards d’euros, peut toutefois difficilement être utilisée en Libye même pour payer des munitions, du carburant ou encore des hommes de mains. Une des solutions pour le régime serait de les faire passer en Afrique via la frontière sud du pays, très poreuse, vers le Soudan et le Tchad. Il faudrait ensuite les transférer dans les pays amis à travers les filiales nigériennes et tchadiennes de la Libyan Foreign Bank, bras financier de Kadhafi dans le continent noir.

150 milliards à l’étranger

L’essentiel de la fortune accumulée grâce à la vente du pétrole libyen a été placé à l’étranger (environ 150 milliards de dollars, soit 107 milliards d’euros) et se trouve maintenant hors de portée de Kadhafi. Pire, même, pour le Guide suprême : l’argent qu’il avait placé à l’étranger commence à être reversé en partie aux rebelles qui cherchent désespérément des financements. La France a, la semaine dernière, annoncé qu’elle reversait 290 millions d’euros tirés des fonds libyens gelés au CNT. L’Italie a promis 400 millions d’euros de la même origine.

Quels que soient les millions ou les milliards à disposition de Kadhafi, l’OTAN estime, peut-être avec optimisme, que sa chute est une affaire de semaine et non plus de mois.

Lefigaro.fr Guillaume Guichard

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :