Burida: Maurice Bandama met « out » Gadji Celi et Barouan Michel

Dans la soirée d’hier mercredi 14 juin, après une réunion de travail qu’il a eue sous sa demande avec certains membres du conseil d’administration du Burida, le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandama a suspendu Baroan Michel Bertin, directeur général du Burida.

A ce poste depuis le 1er avril 2010, la désignation de Baroan Michel qui devait être entérinée par un décret ne l’a jamais été. ‘’La nomination du candidat choisi par le Conseil d’administration est entérinée par décret sur rapport du ministre en charge de la Culture’’, dit le point C du texte de réforme du Burida. Ayant constaté cette ‘’irrégularité’’ dans la nomination, le ministre Bandama qui suspend ainsi Baroan Michel a demandé la désignation d’un directeur général par intérim. Le choix de l’intérimaire devant se faire dans le rang des différents directeurs au Burida.

Joint hier, Baroan Michel a volontairement mis fin à la communication. C’est un de ses plus collaborateurs qui a rapporté que, sur la question, l’intéressé a fait savoir que l’information de sa suspension ne lui a pas été communiqué. Encore aujourd’hui, les oreilles seront tendues du côté du Burida.

Car, le conseil d’administration qui a eu l’aval du ministre Bandama Maurice après avoir effectivement constaté la vacance de poste de Gadji Céli, procède ce jour (jeudi) à la nomination du président du conseil d’administration par intérim. Tel que contenu dans la résolution n°2011-001 du 8 juin 2011 relative à l’intérim du Président du conseil d’administration.

Ainsi, le 8 juin dernier, un conseil de douze (12) membres réunit en séance extraordinaire, a constaté la vacance de poste du président du conseil d’administration Gadji Céli. S’appuyant sur les dispositions de l’article 23 du décret N° 2008-357 du 20 novembre 2008 portant réforme du Burida, le conseil qui a trouvé urgent la nomination d’un président du conseil d’administration par intérim devait en principe se retrouver hier mercredi 15 juin pour sa séance extraordinaire pour désigner l’intérimaire de Gadji Céli.

Selon les dispositions de cet article, c’est sur convocation du doyen d’âge d’entre les administrateurs (Michel Kodjo) qu’un PCA est élu dans un délai de quinze (15) jours à compter de la vacance. Si la séance d’hier mercredi convoquée par Michel Kodjo le 8 juin dernier n’a pu se tenir, c’était à la demande du ministre Bandama lors de sa visite du mercredi dernier au Burida. ‘’Je demande de surseoir à la rencontre du 15 Juin pour qu’on se rencontre. Nous aurons une séance de travail spécifique et en profondeur’’, avait-il invité. Ajoutant qu’il est’’ venu pour aider la maison à réussir’’. Nommé par une note de service du 26 avril 2011, Souané Ahmed et Adama Coulibaly dit Arentess de Bonalii assuraient l’intérim de Gadji Céli. Si le temps de l’intérim de Souané a permit certains réglages, l’on attend la fumée blanche aujourd’hui qui donnera le profil du nouveau président du conseil d’administration.

L’Intelligent d’Abidjan Koné Saydoo

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :