Construction du 3e pont, relance des activités: Les groupes français sur les premiers marchés

Pour favoriser la création d’emplois, le Président de la République, Alassane Ouattara a donné l’instruction de reprendre rapidement les grands travaux. Notamment la construction du troisième pont d’Abidjan qui est resté en projet depuis plusieurs années.

Récemment, lors de ses Assemblées Annuelles à Lisbonne, la Banque africaine de développement (BAD) a débloqué une enveloppe de 30 milliards de FCFA pour la réalisation des travaux de cette infrastructure routière. Ce contrat juteux sera exécuté par le Groupe français Bouygues. Les activités devront permettre de relancer l’économie ivoirienne par la création de nombreux emplois.

Le groupe Bolloré, très présent également en Côte d’Ivoire dans des domaines aussi divers que le transport maritime, la logistique terrestre, la manutention, le transit maritime et aérien, ou encore le transport ferroviaire dégage déjà un important investissement pour les prochains jours. Après la crise, le groupe veut entreprendre un nouveau programme d’investissements à exécuter via sa filiale Bolloré Africa Logistics. Enveloppe globale de ces nouveaux investissements inscrits dans son « plan d’expansion sur trois ans »: 50 milliards FCFA.

Principales activités auxquelles devront bénéficier cette manne: la gestion du Terminal à conteneurs du Port Autonome d’Abidjan et le transport ferroviaire entre la Côte d’Ivoire et les pays de l’hinterland. Les plus hauts standards internationaux. Ainsi donc, 14% de cette enveloppe, soit 7 milliards FCFA, seront consacrés à l’acquisition, auprès du groupe finlandais Konecranes, de huit nouveaux portiques de parc RTG (Rubber Tyre Gantry), qui devront renforcer le parc actuel de cinq portiques (dont quatre mobiles). Ces nouveaux équipements, d’une capacité de levage de 40 tonnes, devraient accroître la productivité de la Société d’exploitation du Terminal de Vridi (SETV), à qui, l’Etat a concédé, en 2005, la gestion du terminal à conteneurs.

Le plan d’urgence de relance du transport par rail « Vision 2030 », adopté lors du Conseil d’Administration de SITARAIL de juillet 2009, prescrit un investissement global de 265 milliards FCFA sur vingt ans dont 186 milliards FCFA financés par Bolloré Africa Logistics pour le renouvellement du parc de locomotives, la réhabilitation et la transformation de la flotte actuelle de wagons de marchandises, et la prise en compte des charges nécessaires au bon fonctionnement de la voie.

Le Mandat B.S

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :