Après la Primature, Soro Guillaume, Président de l’Assemblée nationale?

Le prochain dauphin du Président Ouattara serait-il l’actuel Premier ministre ? Tout porte à le croire, à l’analyse de certains indices qui sont déjà perceptibles.

Sur le prochain point de chute de Soro Guillaume après la Primature, les spéculations vont bon train. Vraisemblablement, la plus probable, c’est que le Premier ministre pourrait enfiler le costume de député dans la future Assemblée Nationale. Mieux, il lorgnerait même la Présidence de cette Institution pour, dit-on, rester dans les arcanes du pouvoir aux fins de mieux affûter ses armes pour ses ambitions politiques futures.

L’information se murmure tout bas dans l’entourage du Chef de la Primature. Les Forces Nouvelles, mouvement de Soro Guillaume, s’activeraient pour cette nouvelle orientation politique de leur champion.

Au sein du Rhdp et particulièrement du Rdr, on ne boude pas non plus cette option de Soro. C’est même le vœu de plusieurs militants du Rassemblement Des Républicains qui souhaitent que le Premier ministre reste la deuxième personnalité de l’Etat et qu’il prenne la Direction du RDR. On ne le dira jamais assez, les FN ont pris une part active dans l’instauration de la démocratie en Côte d’Ivoire. C’est grâce à leur courage et abnégation que les Ivoiriens ont triomphé de la dictature de Laurent Gbagbo. Ce qui a certainement soigné l’image de l’ex-rébellion et l’a positionnée sur l’échiquier de la politique nationale.

Les futures élections législatives sont d’un grand enjeu. Elles permettront, non seulement, au nouveau Président de la République d’asseoir son pouvoir avec le nombre de députés de sa formation politique à l’hémicycle, mais surtout de trouver un nouveau dauphin qui soit l’un de ses proches.

Dans ce cas de figure, la personne la mieux indiquée, selon plusieurs sources et sur qui les militants du Rdr parient pour prendre les commandes de la Présidence de l’Assemblée Nationale, c’est bien Guillaume Soro.

Formellement, le mouvement du Premier ministre n’est pas encore un parti politique. Mais, cela ne signifie pas que les Forces Nouvelles n’auront pas leur mot à dire au cours des Législatives prochaines. « La formalisation de FN en parti politique est simplement une question de procédure et en temps opportun, cela sera fait », confie un membre de ce mouvement basé au Nord de la Côte d’Ivoire. Et cette source précise d’ailleurs que des challengers des FN seront dans la course pour les Législatives. Les voix autorisées se gardent de lever le lièvre sur l’ambition politique des Forces Nouvelles pour les prochaines élections générales. Mais au sein des différentes composantes de cette entité, on ne se tait pas sur la question. « (…) Nous travaillons pour l’instant avec notre leader Soro Guillaume pour rétablir la sécurité sur l’étendue du territoire.

Cependant, au moment opportun, si notre patron nous donne un mot d’ordre, nous le respecterons à la lettre », a lancé Koné Issouf, Président national de la jeunesse des Forces Nouvelles (JFNCI).

Le Mandat par BAKASSIEN

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :