Vridi/Le domicile d’Ediémou Jacob attaqué: près de 5 millions de Fcfa, de l’or et des soutanes emportés

Près de 5 millions de F.Cfa en espèces, plusieurs montres, des gourmettes et des chaînes, toutes en or, des objets saints, des soutanes, des ordinateurs-portables, des téléphones-portables, des calices…Voilà ce que les bandits armés, qui se sont introduits chez le Révérend-pasteur Ediémou Blin Jacob, chef de Diocèse et président de l`église du Christianisme céleste, ont emporté.

C`était dans la nuit du jeudi 30 juin au vendredi 1er juillet 2011, à Vridi (Port-Bouët). Cette nuit-là, selon les informations que nous avons recueillies sur le lieu du forfait, les averses qui tombent à Vridi et le temps glacial qu`il fait n`empêchent guère les quelques fidèles de l`église, avec à leur tête le chef du diocèse, Ediémou Blin Jacob, d`honorer leur rendez-vous avec Dieu. C`est à la paroisse Saint Raphaël de Vridi, dans l`enceinte de laquelle se trouve le bâtiment qui fait office de domicile du révérend pasteur Ediémou. Prières intenses, chants et autres cantiques à la gloire de Dieu sont au menu. Mais pendant que les fidèles, le chef de l`église et ses collaborateurs louent intensément l`Eternel, des forbans, bien armés, font irruption dans l`enceinte de l`église. Cela, après avoir forcé une des portes secondaires qui donnent accès à l`église pourtant hermétiquement fermées. Sans perdre une seule seconde et à l`insu de tous, les bandits se dirigent vers la maison d`Ediémou. Ils fracassent l`une des fenêtres et pénètrent à l`intérieur du bâtiment. Ils passent au peigne fin toutes les pièces, mais la chambre à coucher du ministre de Dieu les intéresse particulièrement. Sans peine, ils y font main basse sur la somme de 4,5 millions de F.CFA, et tous les objets de valeur : montres, gourmettes, chaines, aussi bien en argent qu`en or, objets saints, soutanes, ordinateurs-portables, téléphones-portables et calices. Les malfaiteurs poussent l`audace jusqu`à étancher leur soif sur place, avec des bouteilles d`alcool qu`ils avaient sur eux. Du panier à clés dissimulé dans un coin de la maison, ils soutirent la clé de la voiture particulière du Révérend-pasteur, qu`ils démarrent après y avoir chargé quelques objets volés. Mais au moment de sortir de l`église, les bandits dans leurs mouvements suspects attirent l`attention d`un des fidèles qui allait aux toilettes. Il alerte donc le pasteur et ses collaborateurs qui n`ont fait que constater les dégâts…

Une patrouille des Forces républicaines de Côte d`Ivoire (Frci), cette nuit-là, dans les environs de l`église, remarque elle aussi quelque chose d`anormale dans le mouvement d`un véhicule blanc de marque Toyota. L`engin roulait à vive allure au point que le moteur donne l`impression de vouloir exploser. Les soldats le prennent en chasse.

Au niveau de l`hôpital de Port-Bouët, les occupants du véhicule l`abandonnent et prennent la fuite. Les vérifications faites, la voiture est restituée à son propriétaire avec à l`intérieur, seulement des calices.

Selon des proches du chef du diocèse, les bandits ont assurément bénéficié d`une complicité interne au cours de leurs forfaits. L`enquête ouverte confirmera ou pas. Rencontré le matin du samedi 2 juin, le pasteur Ediémou a dit s`en remettre à Dieu.

Rappelons pour terminer que dans ce malheur, la Première dame Dominique Ouattara a apporté un soutien fort appréciable à la victime. Ediémou a également bénéficié du soutien d`une délégation de religieux conduite par l`Imam Idriss Koudouss et des dignitaires de l`Eglise Papa Nouveau.

Soir Info Alain BOUABRE

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :