Ma belle sur la plage

Je te vois encore sur la plage
comme un poisson sans pieds qui nage
avec tes hanches de nageoires de ton age.

Quand le feu de ton corps éteint les eaux
tes belles jambes dorées langues des flots
lèchent les vagues dans la joie du manchot.

Mon regard de vacances sur tes ailerons
accroché comme sur les canons de la jument
me donne la grande patience du forgeron.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :