Tristane Banon, une écorchée vive qui réclame justice

PORTRAIT – Celle qui accuse DSK de tentative de viol se présente à la fois comme journaliste et romancière. A 32 ans, la jeune femme a été marquée par une enfance difficile.

Silhouette fluette, cheveux long blond et regard inquiet… C’est un petit bout de femme que les Français ont découvert il y a deux mois, alors que Dominique Strauss-Kahn venait d’être arrêté outre-Atlantique. Tristane Banon, 32 ans, est celle par qui le scandale arrive en France. Mardi, elle a en effet décidé de porter plainte contre l’ancien dirigeant du FMI pour tentative de viol. Après des années d’hésitation.

Pour certains, son visage n’est pas inconnu. A plusieurs reprises, elle s’est en effet exprimée dans les médias pour porter des accusations contre Dominique Strauss-Kahn. D’abord, sur l’émission de Thierry Ardisson, en 2007. Elle raconte qu’à l’occasion de son premier livre, Erreurs avouées, elle avait été amenée à interviewer en 2003 l’ancien ministre socialiste. Et qu’au cours d’un entretien, la situation aurait dégénéré : «Il a dégrafé mon soutien-gorge, il a essayé d’ouvrir mon jean (…) On s’est battu, au sol».

A plusieurs reprises, la jeune femme, qui se décrit aussi bien journaliste que romancière, réitéra ses accusations. Sans pour autant porter plainte. Elle préfère oublier et se consacrer à ses activités professionnelles. Diplômée de journalisme en 2000, elle collabore avec plusieurs médias, comme Paris-Match et Le Figaro. Et signe, trois ans plus tard, un contrat avec un éditeur parisien, pour le roman J ‘ai oublié de la tuer, qui retrace son enfance difficile.

Car Tristane Banon, née Marie-Caroline, est une jeune femme blessée par la vie. Très tôt, elle assure avoir souffert. D’abord, avec l’absence de son père, Gabriel, un homme d’affaires aux multiples activités. Mais aussi, à cause de sa mère, Anne Mansouret. Quand Tristane voit le jour, celle-ci n’est pas encore engagée au parti socialiste. Mais elle travaille énormément et est rarement à la maison. Et quand elle est là, les hommes défilent, se souvient la jeune femme. Abandonnée aux mains d’une nounou alcoolique qui la bat, Tristane Banon raconte également avoir été victime d’attouchements sexuels de la part d’un ami de la famille.

Amie avec Camille Strauss-Kahn

Une enfance «saccagée», reconnaît-t-elle sur le plateau de Thierry Ardisson. Il faudra attendre le passage à l’âge adulte pour que la jeune femme se sente mieux et entretienne des relations plus pacifiques avec sa mère. Leur relation est «très particulière», décrit une amie de Tristane. «Elles peuvent tout se dire de manière très directe, se jeter des choses au visage mais c’est sans jugement, sans reproche». C’est Anne Mansouret, conseillère régionale PS de Haute-Normandie, qui avait dissuadé sa fille de porter plainte contre DSK en 2003. Aujourd’hui, elle dit regretter et comprendre la démarche de la jeune femme, dont elle a sans doute «sous-estimé le traumatisme».

Au cours de plusieurs interviews, Tristane Banon a raconté être proche de Camille, la fille de Dominique Strauss-Kahn et de sa deuxième épouse, dont elle est la filleule. C’est pour cela, en 2003, qu’elle pense à l’interviewer dans le cadre d’Erreurs avouées, où elle recueille notamment les confidences du publicitaire Jacques Séguéla ou de l’écrivain Philippe Sollers. Depuis l’éclatement de l’affaire DSK, cet ouvrage est épuisé.

Tristane Banon, quant à elle, s’est retirée de Paris et collabore désormais avec le site d’information Atlantico, classé à droite. Elle attend de pied ferme la tenue d’un procès pour se reconstruire. «Mon seul moyen de ne pas m’écrouler complètement, explique-t-elle, est que la justice reconnaisse que c’est moi la victime».

Lefigaro.fr par Flore Galaud

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :