Libération de Gbagbo, Simone, Affi…/ Le Rdr répond au Fpi: « Personne ne sera libéré sans justice »; « Les coupables de notre camp doivent être jugés »

Le fraîchement secrétaire général du Rdr par intérim, l`ex-ministre Amadou Soumahoro, a réagi hier lundi 25 juillet, aux appels de l`ancien parti au pouvoir à libérer ses dignitaires incarcérés.

Saisissant l`occasion de la tribune que lui a offerte le confrère L`expression, le désormais patron du Rdr n`a pas caché l`opposition de son parti à toute concession tendant à remettre en liberté les dignitaires de l`ancien régime.

Pour Amadou Soumahoro, pas question de relâcher Gbagbo et les siens sans que la justice ne statue sur leur cas. « C`est vrai que nous sommes déterminés à aller à la réconciliation, mais la réconciliation ne peut se faire sans justice. C`est après la justice que la réconciliation se fera. Il y a eu quand même 3000 morts, on ne peut passer cela par pertes et profits. On veut faire comme si rien ne s`était passé, c`est trop facile. Personne ne sera libéré sans justice », a martelé le successeur d`Henriette Diabaté. Et le nouveau patron du parti au pouvoir de fustiger les manoeuvres du Fpi visant à obtenir la libération des siens en résidence surveillée: « Comment voulez-vous que ceux qui sont soupçonnés d`être à la base de ces tueries soient blanchis, libérés, comme ça! (…) Ils ont été rattrapés par ce qu`ils ont organisé, qu`ils assument. Ils se rendent ridicules quand ils demandent qu`on libère les gens sans que justice soit rendue ». Mais cette justice qu`il appelle de tous ses voeux, ce n`est point une justice des vainqueurs. « Que cette justice soit neutre. Même si un des nôtres s`est rendu coupable de ce genre de tuerie, qu`il soit aussi jugé », a-t-il répété.

Par ailleurs, Amadou Soumahoro s`est prononcé sur les réclamations du parti au pouvoir concernant le rééquilibrage de la Commission électorale indépendante (Cei). Plus que la revendication du Fpi, c`est la propension de ce parti à ne pas respecter sa parole ou sa signature qu`il déplore. « Je suis surpris que le Fpi, qui s`est longtemps battu pour l`application des textes, fasse une telle demande. C`est l`accord de Pretoria qui a défini les clés de répartition de la commission électorale indépendante (Cei).

En ce qui concerne le Rdr, nous ne sommes pas d`accord; nous ne pouvons pas changer les règles du jeu pendant le jeu. Le Rdr ne soutiendra pas cela. Ce sont les règles qui nous ont amenés aux présidentielles qui nous conduirons aux législatives », a-t-il fermement soutenu.

Au cas où le Fpi boycotterait les législatives, « c`est tant pis, nous irons aux élections et la Côte d`Ivoire va fonctionner », a-t-il renchéri. Interrogé sur le maintien de Ouattara à la présidence du Rdr alors qu`il est président de la République, Amadou Soumahoro a eu cette réponse: « Il n`a pas démissionné parce qu`il n`avait pas encore commencé à exercer. Il n`est pas homme à vouloir être président de la République et président du Rdr. Il n`est pas un cumulard ». Son nouveau poste de secrétaire du Rdr, un garage ? « Non, le poste de secrétaire général du Rdr ne peut être un garage(…)

Etre à la tête du parti au pouvoir, ce n`est pas rien. Moi, je parle au quotidien avec le chef de l`Etat. Je peux appeler le président de la République tous les jours, ce qu`un ministre ne peut faire (…) Qu`on le veuille ou pas, le secrétaire général du Rdr a son mot à dire dans ce pouvoir », a-t-il souligné.

L’Inter par Assane NIADA

Étiquettes : , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :