La Grèce a coûté 560M€ à BNP Paribas

BNP Paribas a publié mardi des résultats inférieurs aux attentes au deuxième trimestre en raison d’une provision sur la Grèce liée au second plan d’aide à la République hellénique et d’une progression moins forte qu’anticipé des revenus.

La deuxième banque de la zone euro par la capitalisation boursière, après l’espagnole Santander; indique dans un communiqué avoir passé une provision de 534 millions d’euros sur la dette souveraine grecque arrivant à échéance avant fin 2020 qu’elle détient dans ses comptes. A cette provision s’ajoute une charge de 26 millions d’euros dans ses activités d’assurance, toujours liée à la crise de la dette grecque.

Le résultat net de BNP Paribas ressort du coup en progression de 1,1% sur le trimestre, à 2,12 milliards d’euros. D’après le consensus de Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes tablaient en moyenne sur un résultat net de 2,23 milliards d’euros pour le deuxième trimestre, représentant une hausse de 6% par rapport au deuxième trimestre 2010.

Lefigaro.fr avec AFP

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :