Liberia: nouvelle saisie d’armes et munitions près de la frontière ivoirienne

MONROVIA – D`importantes quantités d`armes et de munitions ont été saisies dans diverses zones de l`est et du sud-est du Liberia, près de la frontière ivoirienne, ont annoncé les services libériens de l`Immigration mercredi, deux mois après une découverte similaire dans la région.

Les armes ont été trouvées dans les comtés (provinces) de Nimba (est), River Gee, Grand Gedeh (sud-est) et Maryland (extrême sud-est), frontaliers de la Côte d`Ivoire, grâce « au soutien maximal du ministère de la Justice » et « à la collaboration de quelques ex-combattants », a déclaré lors d`une conférence de presse un des responsable de ces services, le commissaire Chris Massaquoi.

Il n`a pas fourni de détails sur les ex-combattants évoqués ni sur le nombre d`armes et de munitions saisies.

Parmi les armes et munitions saisies, dont certaines ont été exposées lors de la conférence de presse, figurent des roquettes, des mitrailleuses, des Kalachnikov, a indiqué M. Massaquoi

Elles ont été récupérées « par des officiers d`une patrouille des services de l`Immigration, suivant des renseignements collectés dans certaines villes le long de la frontière entre le Liberia et la Côte d`Ivoire », a-t-il ajouté, sans préciser la provenance, la destination ou un éventuel usage de ces armes.

Les services de l`Immigration, en collaboration avec les autres services de sécurité, agira pour éviter toute menace pour la sécurité interne et externe du Liberia, qui doit organiser en octobre des élections générales, a-t-il affirmé.

« Cette découverte d`armes est inquiétante », d`autant qu`elle intervient après « la récente découverte d`une importante cache d`armes et de munitions dans le comté de River Gee », a souligné Chris Massaquoi.

Il a exhorté les Libériens, notamment ceux vivant près de la frontière ivoirienne, à signaler tout mouvement suspect dans les zones frontalières ainsi que la présence d`armes et munitions menaçant la sécurité nationale.

Mi-juin, la police libérienne avait découvert d`importants stocks d`armes et de munitions dans le district d`U`gbo Barro (comté de Rivergee). Selon elle, ces armes ont été envoyées au Liberia après la crise postélectorale en Côte d`Ivoire (de novembre 2010 à avril 2011) marquée par des violences dans lesquelles des Libériens sont accusés d`avoir participé comme mercenaires.

AFP

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :