Bête de sexe

L’entraîneur d’une équipe féminine de foot à Brazzaville, au Congo, a été arrêté parce qu’il couchait avec presque toutes les joueuses de son équipe pour, disait-il, les stimuler avant le match.

Les filles, âgées entre 13 et 15 ans, étaient fascinées par leur entraîneur qui était, semble-t-il, un motivateur hors pair.

Il les encourageait, avant les matchs, à parader, nues, devant lui.

L’amour augmente le tonus musculaire, leur disait-il, et c’est essentiel pour gagner!

Étiquettes : , , , , , ,

Une Réponse to “Bête de sexe”

  1. Bouesso Says:

    Quelle intelligence du vice pouvait se servir un entraîneur de football féminin comme stratagème, un pur subterfuge pour assouvir gratuitement sa libido des jeunes filles naïves, en quête de curiosité sexuelle et de volonté d’affranchir le palier de l’adolescence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :