Le patron des espions français perd ses papiers

EXCLUSIF. Bernard Squarcini a égaré sa carte professionnelle de directeur central de la DCRI alors qu’il était en route pour la Corse.

L’affaire est classée secret-défense. Bernard Squarcini a égaré sa carte professionnelle de directeur central du renseignement intérieur français. Le 6 août dernier, dans la soirée, le patron de la DCRI embarque à Marseille, sur le Napoléon, direction la Corse où, comme chaque année, il passe ses vacances en famille. Squarcini, qui a loué une cabine pour la nuit, découvre à son arrivée à Ajaccio que son porte-cartes a disparu. Sitôt la nouvelle connue, c’est le branle-bas de combat au siège de la DCRI, à Levallois-Perret, en région parisienne. Las, les papiers du chef restent, pour le moment, introuvables. Reste à savoir si, comme le veut la procédure en cas de perte de la carte de police, Bernard Squarcini s’infligera une sanction disciplinaire…

LePoint.fr

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Le patron des espions français perd ses papiers”

  1. Bouesso Says:

    Quelle affaire abstruse…de casse-iête désagréable ?…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :