Libye : le bout du tunnel pour les rebelles ?

Alors qu’ils viennent de remporter plusieurs victoires contre les forces de Mouammar Kaddafi, les rebelles libyens affirment être entrés dans une « phase décisive » et espèrent une victoire « en même temps que la fin du ramadan ». Trop optimistes ?

Ces derniers jours, sur la route menant à Tripoli, les rebelles ont repris plusieurs villes clés aux troupes loyales au colonel Kaddafi. Forts de leurs succès, ils estiment voir enfin le bout du tunnel après des mois de combats. Le 15 août, ils affirmaient en effet contrôler la « majeure partie » de Zawiyah, en périphérie sud-ouest de Tripoli, ainsi que les villes de Gharyane et Sorman, à 50 km au sud et à une soixantaine de kilomètres à l’ouest de la capitale libyenne.

« Nous entrons dans une phase décisive, bientôt nous libèrerons tout le sud de la Libye. Nous espérons fêter la victoire finale en même temps que la fin du ramadan », qui se termine fin août, a déclaré Mansour Saif al-Nasr, représentant en France du Conseil national de transition libyen (CNT), le 16 août. « Nos forces contrôlent totalement Zawiyah, qui ouvrira la porte vers Tripoli. Ceci permettra à la population de s’y révolter », a-t-il conclu.

Le but des rebelles est de resserrer l’étau autour de Tripoli, toujours aux mains de Mouammar Kaddafi, qui tient bon depuis le 15 février face à la révolte.

Les États-Unis confiants

Tous se veulent optimistes alors que le combat entre forces kaddafistes et rebelles durent depuis six mois. Le porte-parole de la Maison blanche, Jay Carney, a déclaré qu’« il devient de plus en plus clair que les jours de Kaddafi sont comptés, que son isolement est de plus en plus important chaque jour », et la secrétaire d’État américaine, Hillary Clinton, a certifié à deux reprises que les jours du régime libyen étaient « comptés », d’abord le 9 juin lors d’une réunion du groupe de contact sur la Libye à Abou Dhabi, puis le 13 juillet en recevant son homologue russe Sergueï Lavrov à Washington.

Mohammed el-Senoussi, prince héritier de Libye en exil au Royaume-Uni, a, lui, publié sur son site internet le 16 août un texte affirmant que la chute du colonel Kaddafi était pour « bientôt » et rendant hommage aux combattants rebelles. Il y écrit : « Ils sont des patriotes. Ils sont des héros. Ils sont le vrai peuple libyen ». Il appelle également à continuer la lutte « pour une société nouvelle qui donne la priorité aux libertés et aux droits du peuple ».

Un Scud pour Brega

Face à l’euphorie des rebelles, les troupes loyales à Kaddafi minimisent les victoires des insurgés. À Tripoli, le porte-parole du régime, Moussa Ibrahim, a assuré que l’armée avait le « contrôle total » de Zawiyah et de Sorman, et qu’elle était en train de « traiter la situation » dans plusieurs autres localités de la région en proie à des « bandes armées ». Le régime affirme avoir coupé la route entre Zawiyah et la frontière tunisienne, pourtant essentielle pour l’approvisionnement de Tripoli, dans le but de « protéger les gens », a insisté Moussa Ibrahim.

Preuve de fébrilité du côté du régime ? Pour la première fois depuis le début du conflit, les forces pro-Kaddafi ont lancé dimanche un missile balistique Scud depuis Syrte, fief du colonel Kaddafi à mi-chemin entre Tripoli et Benghazi, a affirmé le 15 août au soir un haut responsable américain de la Défense. Il visait probablement des positions rebelles à Brega, mais il est tombé en plein désert, à 80 km de sa cible, a ajouté ce responsable.

Jeuneafrique.com

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :