Un nouveau politique victime de Facebook

Après l’élu new-yorkais en slip sur Twitter, voici le leader conservateur allemand qui draguait une jeune fille de 16 ans sur Facebook. Dans les deux cas, même sanction : la démission. Qu’est-ce qui pousse des personnages publics à perdre la raison sur les réseaux sociaux, au risque de ruiner de belles carrières politiques ?
« C’était une relation peu commune […], c’était tout simplement de l’amour. »

En larmes, c’est sur ces mots qu’un membre du parti d’Angela Merkel (CDU), Christian von Boetticher, a annoncé dimanche soir son retrait de la campagne pour le prochain scrutin dans le land du Schleswig-Holstein, au nord de l’Allemagne. (Voir la vidéo)

Plus tôt dans la journée, le tabloid à scandale Bild révélait au public une relation amoureuse entre l’homme politique, 40 ans, et une adolescente.

L’élu conservateur a reconnu les faits lors d’une conférence de presse, sans pour autant regretter :

« Oui, c’est vrai, je suis tombé amoureux au printemps 2010 d’une jeune femme et j’ai été avec elle pendant plusieurs mois ».

« Je ne peux rien dire de mal sur Christian »
Tout commence officiellement en mars 2010. Au premier rendez-vous, Christian von Boetticher et la jeune adolescente passent deux jours entiers à l’hôtel Steigenberger de Dusseldorf. S’en suit une relation de deux mois, visiblement bien acceptée par l’entourage des concernés.

Mais le « couple » s’est rencontré plus tôt, sur Facebook. Selon la jeune femme, citée par le journal allemand The Express, il y aurait même eu plus d’une centaine de messages échangés – via le réseau social ou par texto – entre eux deux avant la première rencontre. « C’était de l’amour », a-t-elle affirmé au journal allemand.

« Je ne peux rien dire de mal sur Christian. »

En Allemagne, cette relation n’a rien d’illégal, la majorité sexuelle étant
fixée à 14 ans. C’est sur le plan moral que l’affaire a posé problème.
Jugeant cette relation « incompatible » avec ses valeurs
chrétiennes-démocrates, la CDU a jugé bon de pousser son candidat à ne
plus faire campagne.

Bild met l’accent sur la dimension morale dès son premier article, le
14 août :

« Juridiquement, ça ne pose aucun souci. En revanche, moralement, cela en pose énormément. »

Le problème ? Plus Facebook que l’âge de l’adolescente

Jeudi, le New York Times s’interrogeait sur ce qui fait le plus débat autour de cette affaire : l’âge de l’adolescente – désormais 17 ans –, ou plutôt l’usage (un peu trop) régulier du réseau social par Christian von Boetticher ?

« Les Allemands peuvent tolérer un homme politique entretenant une relation avec une adolescente. Mais pas quand cet homme politique l’a rencontrée sur Facebook, où il avait d’ailleurs l’habitude d’étaler des détails de sa vie. »

Selon le directeur du Center for Advanced Ethics and Sciences Communication à l’université d’Erlangen-Nuremberg Rudolf Kötter, cité par le journal, les 16 ans de la jeune femme au moment des faits ne sont, au final, pas autant problématiques que le fait « qu’un adulte avec des choses plus importantes à faire passe autant de temps sur ce réseau social, et n’ait rien d’autre à faire qu’échanger des messages avec une jeune fille ».

Des collègues de von Boetticher se seraient même « inquiétés » du temps passé par le candidat conservateur sur Facebook. Il y postait régulièrement des « statuts » sur son temps à la plage, les bouteilles de vins hors de prix qu’il ouvrait, ou les parties de polo auxquelles il assistait… Le journal allemand Der Spiegel raconte même qu’il aurait manqué une réunion politique pour admirer une éclipse, avant de s’en vanter sur le réseau social.

Le #DMFail d’Anthony Weiner

L’affaire rappelle le cas de l’élu démocrate de New York Anthony Weiner, en juin. Ce dernier avait posté des photos osées de lui sur
Twitter, à destination d’une femme inconnue, pensant les envoyer en message privé mais les postant en fait dans le domaine public.

Dans les deux cas, c’est la légèreté du comportement de l’élu, plus proche de celui d’un ado que d’un responsable politique qui a des comptes à rendre à ses électeurs, qui rend la situation intenable et les contraint à la démission.

Un coup dur pour la CDU d’Angela Merkel

Ministre du gouvernement régional depuis qu’il a 34 ans, Christian von Boetticher était aussi le chef de file de la CDU au parlement du Schleswig-Holstein. Un jeune espoir, en somme, que le parti chrétien-démocrate vient de perdre.

C’est un nouveau coup dur pour Angela Merkel, cinq mois après la démission de son ministre de la Défense, Theodor zu Guttenberg, pour plagiat dans sa thèse de doctorat. Sans compter que depuis mai 2010, la CDU a perdu pas moins de trois Länder. Elle a aussi connu un recul important, notamment dans la ville d’Hambourg, lors des dernières élections régionales en mars. Selon Spiegel Online, la perte des prochaines élections dans le Schleswig-Holstein pourrait avoir « des conséquences nationales pour les conservateurs de Merkel ».

D’autant plus que, sur le plan moral, l’affaire met le parti conservateur dans l’embarras, analyse le journal Berliner Zeitung :

« Ces dernières années, la CDU a été contrainte de mener plusieurs débats autour de valeurs, et de mettre de côté celles qui déterminaient son identité… Aucun autre parti n’a eu autant de difficultés avec la libéralisation de notre société. A travers cela, il est tombé dans une grave crise d’identité. »

Côté politique, c’est Jost de Jager qui succèdera à Christian von Boetticher comme candidat de la CDU pour les prochaines élections dans le Schleswig-Holstein (mai 2012). Principale nouveauté, de Jager n’a pas de compte Facebook.

Rue89.com

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Un nouveau politique victime de Facebook”

  1. Bouesso Says:

    Faites très attention aux réseaux sociaux car ils attirent, exposent les adhérents et cassent parfois la carrière de certains. La vie sociale est belle mais quand elle glisse dans la vulgarité, l’indiscrétion, associée à certains clichés de la vie privée et des parties intimes, elle devient dangereuse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :