«C’est quelqu’un qui revient de très, très loin»

Si Dominique Strauss-Kahn n’a pas décroché un mot aux caméras et micros à son arrivée en France ce dimanche matin, ses amis politiques s’en donnent à cœur joie, invités des plateaux télé et des radios. Florilège.

– François Pupponi (strauss-kahnien), député PS et maire de Sarcelles: «Il n’y a rien a fêter, pas question de fêter. DSK a traversé une période terrible, il a été injustement accusé, il a tout perdu. On attend de le revoir avec beaucoup d’affection. Il faut laisser DSK et Anne Sinclair respirer. Il s’exprimera lorsqu’il en aura envie. Mais laissons-le arriver, laissons-le souffler un peu.»

– Jérôme Coumet, maire PS du XIIIe arrondissement de Paris, présent à l’arrivée de DSK à Roissy: «Je l’ai trouvé souriant. Il doit s’exprimer devant les Français assez rapidement sur ce qu’il a vécu, c’est prévu. On parlait d’un 20H00 assez rapidement.»

– Jean-Marie Le Guen (proche de DSK): «DSK n’est plus candidat à l’élection présidentielle. Il ne reviendra pas à la vie politique classique en tout état de cause avant plusieurs mois. Soyons tout à fait sereins là-dessus. Je pense que DSK était l’une des quelques personnalités capables d’aider l’Europe à sortir le continent de la crise dans laquelle il s’enfonce. Nous sommes devant une crise considérable: on a besoin d’hommes et de femmes comme DSK pour s’en sortir». «Je pense que l’essentiel de la page judiciaire est maintenant derrière nous. Je suis confiant sur la combativité de DSK et je ne vois pas très bien comment elle (Nafissatou Diallo, ndlr) pourrait obtenir réparation.»

– Michel Taubmann, biographe de DSK: «Ce n’est pas un homme brisé (…). Il est souriant. Il est totalement soulagé, c’est un homme qui revient de l’enfer, qui a été accusé à tort, qui a été victime d’une terrible erreur judiciaire. C’est quelqu’un qui revient de très, très loin» (sur Itélé).

– Mao Péninou, adjoint PS au maire de Paris, présent à l’arrivée de DSK à Roissy: «Je l’ai trouvé à la fois content de rentrer et sous tension. On lui a dit qu’on était content de le voir et on lui a glissé qu’on espérait l’entendre rapidement. L’épreuve a été dure, il va vouloir parler sur lui et le reste. S’il y a bien un homme capable d’avoir une analyse sur la crise et le printemps arabe, c’est lui. Il s’exprimera sur le fond. Il apportera les éléments de fond dont on a besoin (ndlr, même pendant la primaire)» Michel Taubmann, biographe de DSK: «Ce n’est pas un homme brisé (…). Il est souriant. Il est totalement soulagé, c’est un homme qui revient de l’enfer, qui a été accusé à tort, qui a été victime d’une terrible erreur judiciaire. C’est quelqu’un qui revient de très, très loin.»

– Christophe Borgel (proche de DSK et soutien de Martine Aubry): Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair «sont heureux de rentrer, soulagés de pouvoir retrouver leur pays». «C’est à lui-même de déterminer les moments où il voudra parler. C’est à lui de le dire, à lui de définir son rythme et son moment». «Pour le reste, la campagne des primaires va continuer à son rythme au-delà de son retour (celui de DSK, ndlr).»

Prenant la défense de la maire de Lille, il a affirmé: «Martine Aubry a dit quelque chose qu’elle avait toujours dit. Il s’agit d’un homme, d’un ami qui a été accusé à tort. Elle a répété qu’elle l’avait soutenu au nom de la présomption d’innocence et de l’amitié. Je n’ai pas l’impression que quelque chose ait changé.»

– Jack Lang, député PS et ancien ministre: «Je suis heureux parce que je les aime et je les respecte» et «parce que, enfin ils sont libérés de cette situation humiliante, injuste qu’ils ont subie», a déclaré à la presse le député du Pas-de-Calais, depuis la place des Vosges à Paris (IVème) où il réside, tout comme le couple DSK/Anne Sinclair. «A travers les semaines, ils ont fait preuve d’un courage (…), de qualité d’âme, qui renforce ma propre admiration, ma propre amitié». «Il n’y a pas de si nombreuses personnalités talentueuses dans la politique européenne aujourd’hui pour qu’on puisse se passer trop longtemps de sa contribution. Mais quand, comment, je ne sais pas et je n’ai pas le droit de le dire.»

Lepoint.fr

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :