Les ciseaux de la colère contre le phallus…

Lai Kwok-fai est au lit avec sa copine Chan Lai-sching lorsqu’il annonce qu’il met un terme à leur liaison qui dure depuis sept ans. Puis après lui avoir expliqué la situation, il se retourne et s’endort…

Il n’imaginait pas une seconde qu’elle allait profiter de son sommeil pour sortir les ciseaux pour lui couper le prépucee. Ayoye! Ayoye! Ayoye!

Lai Kwok-fai s’est mis à hurler de douleur et c’est, en quelque sorte, ce qui l’a sauvé car elle n’avait pas terminé son acte de vengeance.

Conduit à l’hôpital, Lai Kwok-fai a mis une quinzaine de jours pour récupérer.

Chan Lai-ching elle a plaidé non coupable rapporte le South China Morning Post.

Étiquettes : , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :