Entre la prison et le désert

Sous l’angle de la prison et la traque du désert
Le pouvoir a pris des ailes d’airain sans nerfs
Fuyant ma personne aux senteurs malheureuses
Entre privations de liberté et quête heureuse
D’une vie accomplie dans le refus du départ
Proposé mais freiné dans l’orgueil du rempart
Sentant ma fin très proche aux relents exécrables
Mes amis un à un m’étiquetait d’une marque détestable
Après avoir savouré aux délices de ma belle richesse
J’étais bon comme un signal dangereux de détresse
Un danger interdit de tout conseil d’approche
Muré et traqué comme une pauvre et sale mouche
Animal sans rendement utile mais cause de maladies
Dans un monde ingrat à grande soif de roupies
A ceux qui veulent aujourd’hui et demain du pouvoir
De vite le quitter sans cri au-dessus de l’entonnoir
Au lieu de chercher d’emprunter la piste dangereuse
Pouvant vous conduire dans l’impasse piteuse.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :