Le temps du pouvoir

Ne fais pas du fauteuil présidentiel ton champ de pets car d’autres viendront s’installer et cultiver le destin du pays. Quand tu as goûté au pouvoir, ne cherche pas d’être rassasié, lève-toi et dégage! Abandonne tes intérêts de gloutonnerie, tes ambitions démesurées, égoïstes et égocentriques de la tribu et des amis. Le pouvoir de la nation a besoin de toutes les filles et de tous les fils car dans l’usure tu ne peux plus opérer des miracles. Ni ta jeunesse, ni ta vieillesse ne peuvent plus apporter des solutions remèdes au développement de la République.

Un mandat peut suffire et deux est le maximum pour réaliser son projet de société. Ce n’est pas en cherchant à obtenir une rallonge du pouvoir que l’on peut encore satisfaire aux besoins d’une population, d’un peuple qui aspire au bien-être et au mieux-être.

La leçon du pouvoir d’un État consiste à mieux se préparer pour bien assumer ses charges difficiles; quand on est pas prêt, il faut éviter l’aventure politique car la République est un concentré d’institutions nobles qui nécessitent un brin de connaissance et de sagesse.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :