François Hollande donné gagnant de la primaire solcialiste

PARIS (Reuters) – François Hollande a remporté dimanche la primaire socialiste en vue de l’élection présidentielle de 2012, selon des résultats partiels diffusés sur le site internet du PS.

A 19H45 (17H45 GMT), le député de Corrèze était donné gagnant avec 56,85% des voix sur la base de 281.000 bulletins dépouillés, contre 43,15% à sa rivale Martine Aubry.

Ces premiers résultats ont été salués par des cris de joie par les partisans de François Hollande rassemblés à la Maison de l’Amérique latine, tandis que les proches de la maire de Lille estimaient qu’il était trop tôt pour se prononcer.

La primaire devrait rassembler au final plus de 2,7 millions d’électeurs un chiffre supérieur à celui du premier tour, a annoncé le premier secrétaire par intérim du PS, Harlem Désir.

Le second tour de la primaire doit départager François Hollande (39,17% au premier tour) et Martine Aubry (30,42%) dans la course à l’investiture socialiste pour la candidature à l’élection présidentielle du printemps prochain.

Sur 6.600 bureaux de vote (sur un total de 9.425), le chiffre d’1,745 million de votants a été enregistré à 17h00 (15h00 GMT), deux heures avant la fermeture des bureaux de vote, soit une hausse d’environ 6% par rapport au même moment dimanche dernier, a annoncé Harlem Désir lors d’un point de presse.

« Nous irons au-delà des 2,7 millions de votants » enregistrés le 9 octobre, a-t-il déclaré en soulignant que cela donnait une « immense confiance populaire » au candidat désigné.

« Nous avons dépassé toutes nos espérances », a-t-il ajouté à propos de ce scrutin ouvert à tous les électeurs qui a constitué une première en France.

Il y a beaucoup de nouveaux électeurs par rapport au 9 octobre, ont indiqué des responsables socialistes, selon qui « on a davantage voté partout, notamment dans les quartiers populaires ».

Quelque 350 journalistes ont été accrédités pour la soirée électorale au siège du PS, où devaient passer les deux candidats avant de se rendre à leurs quartiers généraux respectifs, la Maison de l’Amérique latine pour François Hollande et le restaurant Le Quai, sur une péniche, pour Martine Aubry.

« Il faudra de la force par l’ampleur de la victoire de ce soir, par le rassemblement, parce que sera la confrontation en 2012 », a dit dans la matinée François Hollande aux journalistes après avoir voté dans son fief de Corrèze.

PRIMAIRE À L’UMP ?

Martine Aubry a elle aussi lancé un appel une fois déposé son bulletin dans l’urne à Lille.

« J’en appelle à tous les Français pour qu’ils votent avec leur coeur », a-t-elle dit. « Ils vont voter pour les cinq prochaines années de leur vie, et je pense qu’avec moi, elles seront plus belles et plus justes ».

Son rival a reçu vendredi un soutien de poids en la personne du « troisième homme » de la compétition avec 17,2% des voix, Arnaud Montebourg, qui n’a pas donné de consigne de vote tout en faisant savoir qu’il voterait pour lui à titre personnel.

Favori des sondages d’opinion, François Hollande avait déjà obtenu l’appui des trois autres candidats du premier tour, Ségolène Royal, Manuel Valls et Jean-Michel Baylet.

Martine Aubry, qui se présente en tenante d’une « gauche forte », apparaît relativement isolée, bien que l’écart dans les sondages ait paru se réduire ces derniers jours.

Le camp Aubry comptait sur une forte participation des électeurs situés plus à gauche et des écologistes, censés à ses yeux se mobiliser en sa faveur.

Les sondages prédisent pour l’instant une très large victoire du candidat PS contre Nicolas Sarkozy en 2012, quel que soit le vainqueur de la primaire.

Le président sortant a critiqué cette semaine ce scrutin, contraire selon lui à l’esprit de la Ve République.

La majorité est cependant partagée entre ceux qui voient dans la primaire un procédé moderne, comme le Premier ministre François Fillon, et ceux qui assurent qu’elle n’a pas attiré somme toute plus de monde qu’à « la braderie de Lille », comme a ironisé patron de l’UMP Jean-François Copé.

L’UMP a prévu des réunions dans la semaine pour, annonce-t-elle, dire ce qu’elle pense du programme PS et reprendre les slogans échangés entre les deux candidats d’opposition fustigeant la « gauche molle » et la « gauche sectaire ».

Selon un sondage TNS Sofres pour Canal Plus paru dimanche, 55% des Français et 56% des sympathisants UMP souhaitent que le parti actuellement au pouvoir organise des primaires pour désigner son candidat à l’élection présidentielle de 2017.

Reuters par Elisabeth Pineau

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :