Ville fantôme

Ville aux dégâts fantômes
Ville hantée et sans âme
Aux cris de la désolation
Aux murs de la destruction

Ville jadis à la beauté historique
D’un patrimoine culturel unique
Aujourd’hui étendue de lambeaux
Comme une belle femme sans peau

Ville à la peau partout déchiquetée
Par l’orgueil d’une barbare guerre éclatée
Les murs témoins ont des piteux impacts
De la cruelle violence de pire contacts

Ville abri de la dernière résistance
Serais-tu innocente dans la constance
Pour avoir servi de grand bouclier
Aux heures mortelles sans pitié.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :