Petits câlins légers d’une feuille de l’automne

Je marche à contre-courant
du vent
et
la feuille rouge de l’automne
me passe entre les jambes
Quand je me retourne
ses cuisses sont en l’air
embrassant déjà bien vite
une autre feuille jaune
sur la pointe ciselée
des nervures dentelées
s’envolant dans le plaisir du tourbillon
pour savourer un amour passager
plein de petits câlins légers.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :