Ontario: 11 morts dans une collision, le bilan aurait pu être plus lourd

La directrice du service ambulancier de la région de Perth, près de Kitchener, dit que c’est un « miracle » que des passagers aient survécu à un accident tragique qui a fait 11 morts lundi.

Linda Rockwood n’a pas voulu toutefois donner de détails sur l’état de santé des trois survivants, qui demeurent hospitalisés.

La plupart des 11 victimes de la collision étaient des travailleurs agricoles migrants.

L’accident s’est produit lundi vers 16 h 45 dans le petit village de Hampstead, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Kitchener.

La fourgonnette, qui avait à son bord 13 passagers, circulait vers l’ouest sur le rang 47 lorsqu’elle a été heurtée par un camion à plateforme qui se dirigeait vers le sud, sur la route 107. Sous la force de l’impact, les deux véhicules ont fait des tonneaux et la fourgonnette a été projetée contre une maison située près du lieu de la collision.

Des experts en reconstitution d’accidents ont passé une bonne partie de la nuit de lundi à mardi sur les lieux de l’accident.

Le conducteur du camion, Christopher Fulton, est un homme de 38 ans de London.

L’identité des autres victimes n’a pas été dévoilée, notamment en raison de la difficulté à joindre leurs proches à l’étranger.

Péruviens

La plupart des passagers tués étaient originaires du Pérou, selon un fermier qui les employait. Certains travaillent au pays depuis une douzaine d’années.

Ils rentraient à leur domicile après leur quart de travail au moment de l’accident.

Les ambulanciers racontent qu’ils ont fait face à une barrière linguistique. Ils ne parlaient pas espagnol, ce qui a compliqué leur travail.

Le ministre ontarien du Travail indique qu’il est en contact avec les ambassades du Pérou et de la Jamaïque à Ottawa.

Par ailleurs, les autorités régionales ont annoncé mardi matin la création d’un fonds d’aide pour les victimes auquel tous les Canadiens pourront contribuer, grâce aux succursales de la Banque CIBC.

La mort de 10 passagers de la fourgonnette et du conducteur du poids lourd a été constatée sur la scène de l’accident.

Trois autres personnes ont été blessées gravement. L’une d’entre elles a été héliportée vers un hôpital de Hamilton. Les deux autres survivants sont hospitalisés à Stratford pour soigner de graves blessures.

Plusieurs victimes portaient leur ceinture de sécurité au moment de l’accident. Les pompiers ont dû couper leurs ceintures pour les sortir de la fourgonnette.

L’inspecteur Steve Porter, de la Police provinciale de l’Ontario, a déclaré qu’il s’agissait de la pire collision depuis trois décennies en Ontario. « Je n’ai jamais vu une telle chose en 28 ans », a-t-il affirmé aux journalistes.

 

Une erreur humaine ?

Un coroner et des enquêteurs en collision ont été dépêchés sur les lieux pour enquêter sur les causes de l’accident.

Le PDG de Speedy Transport, Jared Martin, aurait obtenu la confirmation de la part des policiers que le conducteur de la fourgonnette a omis de s’arrêter à un arrêt obligatoire.

Mais un porte-parole de la Police provinciale s’est refusé à tout commentaire à ce sujet mardi matin.

« Nos pensées et nos prières vont à la famille de notre chauffeur et aux familles des autres victimes de cette horrible tragédie », écrit M. Martin dans un communiqué.

Condoléances du premier ministre

Le premier ministre de l’Ontario Dalton McGuinty a lui aussi présenté ses condoléances aux familles des victimes dans un communiqué publié sur son site internet.

« Au nom des 13 millions d’Ontariennes et d’Ontariens, je souhaite présenter nos condoléances émues à toutes les personnes qui ont perdu un être cher et adresser toutes nos prières les plus sincères aux personnes qui sont hospitalisées.

Nous tenons également à remercier les premiers intervenants qui ont prodigué des soins professionnels avec compassion dans des conditions très difficiles. Je sais que les Ontariennes et les Ontariens se mobiliseront pour aider les familles et les amis des victimes durant une période aussi difficile. »

Il faut remonter à 1999 pour trouver une tragédie routière de la même ampleur en Ontario. Un carambolage impliquant 87 voitures avait fait huit morts près de Windsor, dans le sud de la province.

Le pire accident routier de l’histoire du pays est survenu au Québec le 13 octobre 1997, jour de l’Action de grâce. Ce jour-là, 44 habitants du village de Saint-Bernard, en Beauce, sont morts lorsque l’autobus dans lequel ils voyageaient a plongé dans un profond précipice aux Éboulements, dans Charlevoix, à cause d’une défaillance du système de freinage.

Radio-Canada.ca avec  PC

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :