La pente de l’éducation

L’éducation perd ses bretelles

Et tombe en petites dentelles

Comme un oiseau sans ailes

Qui pleure au coin des prunelles

 

L’éducation court le grand danger

Comme le papillon dans le verger

Qui veut goûter à toutes les fleurs

Même aux fruits pourris du malheur

 

L’éducation titube dans nos sociétés

Avec cigarettes, alcool, portables et gadgets

Fauchant parfois la maîtresse en classe

Mais aussi brûlant à la maison la politesse

 

Quelle voie tortueuse emprunte l’éducation

Dans une tenue de mauvaise fréquentation

Car la peur évidente d’une éducation ratée

Est une preuve d’un héritage mal préparé

 

La morale tangue dans les eaux troubles

Comme un matelot ivre sans contrôle

Qui va heurter à tort un rocher au passage

Dans la bêtise mortelle du grand naufrage

 

Donnez maintenant des canots de sauvetage

Aux enfants au creux de la vague peu sages

Qui se noient dans la tourmente sans repères

Car ils doivent devenir demain de bons pères.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :