La randonnée dans le pré

Ce jour-là  en campant à deux dans le pré

Tes dents de jeunesse ressemblaient à du blé

Aussi fine et radieuse que lumineuse tu étais

Aussi piquante et ravissante était ta beauté

 

Entre le creux évasé de ton joli bustier

Mon jeune regard de pauvre jardinier

Accostait à l’angle de tes menus seins

Dans l’attention virile de mes freins

 

Je te revois dans ta belle robe flottante

Avec tes belles jambes parfois dansantes

Aussi élégante comme une grande fée

Qui a bien conquis l’amour dans le pré.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :