La belle du fleuve

Donne-moi ta bouche de poisson

et je te mangerais par la queue du fleuve

quand tu conserveras toutes tes arêtes de beauté

 

Dans le charme de tes écailles reluisantes

je te suis partout à la surface d’eau plate

comme une belle nappe dorée de table

 

Ton corps ressemble au pont

enjambant le fleuve que je traverse

jour et nuit sans une planche à voile

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :