Mali: Accord pour un transfert de pouvoir aux civils

Les militaires maliens qui ont pris le pouvoir le 22 mars ont accepté de le remettre au président du Parlement Diouncounda Traoré, selon un communiqué conjoint de la junte et des médiateurs de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) diffusé vendredi.

>> Notre guide sur la crise malienne à lire à lire ici

Diouncounda Traoré prêtera serment en tant que président par intérim et sera chargé d’organiser des élections dans un délai de 40 jours, peut-on lire dans ce communiqué signé par le capitaine Amadou Sanogo, chef de la junte, et par trois médiateurs.

Le document de cinq pages ne mentionne aucune échéance pour le transfert du pouvoir, mais indique que la Cédéao va immédiatement prendre les mesures préalables à la levée des sanctions infligées après le coup d’Etat. Les pays voisin ont notamment fermé leurs frontières avec le Mali et imposé un embargo commercial.

Organe de transition

Si la guérilla touarègue qui s’est emparée du nord du pays empêche la tenue d’élections dans le délai de 40 jours fixé par la Constitution, un organe de transition devra être mis sur pied, ajoutent les auteurs du communiqué.

Les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) ont proclamé vendredi l’indépendance de la moitié nord du Mali, une sécession immédiatement rejetée par l’Union africaine, l’Algérie voisine, les Etats-Unis et la France.

20minutes.fr

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :