Les jeunes Français fument de plus en plus de cannabis

  

En France, en 2011, 39 % des jeunes de 15-16 ans ont déjà fumé du cannabis au moins une fois dans leur vie. Une mauvaise nouvelle mais plus encore, c’est la tendance à la hausse observée ces dernières années qui retient l’attention: ils étaient 31 % en 2007.

Après avoir fortement baissé en France entre 2003 et 2007, l’usage récent (depuis moins d’un mois) du cannabis chez les jeunes de 15-16 ans est en effet revenu à son niveau initial chez les garçons, à 26 %, et même un peu au-dessus chez les filles, passant de 18 à 22 %. Trois fois plus que dans les autres pays d’Europe. Une hausse qui représente surtout la plus forte croissance (+24 % entre 2007 et 2011) des 36 pays européens où a été réalisée l’enquête Espad (European School Survey Project on Alcohol and Other Drugs) dont les résultats ont été publiés jeudi. Une hausse qui vaut à la France de rejoindre les groupes des pays où l’expérimentation est la plus forte (République tchèque, Belgique, Italie).

Au niveau européen, c’est surtout entre 1995 et 2003 que l’usage récent du cannabis s’était accru chez les adolescents, de 8 % à 14 % en moyenne, car depuis 2003 la tendance est plutôt à la baisse, d’un ou deux points. Mais on compte tout de même douze pays, dont la France, avec une croissance significative, et 15 pays, ou une décroissance apparaît, quoique modérée. Si l’enquête réalisée l’an dernier en France par la mutuelle des étudiants («Santé et conditions de vie des étudiants», Éditions Rue des Écoles, 2012) se voulait plutôt rassurante arguant que «les usages réguliers ne concernaient que 3 % des consommateurs étudiants», les chiffres de l’Espad 2011 le sont beaucoup moins.

La France est en effet le pays où l’on trouve le plus d’utilisateurs de cannabis à problème, avec la République tchèque: 9 % contre 4 à 6 % dans les autres pays testés. Ce taux d’utilisateurs «à problèmes» a pu être calculé grâce au questionnaire mis au point en France en 2003 par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). Parmi les paramètres qui le composent, on note par exemple, une consommation de cannabis en solitaire ou un usage ayant induit des troubles de la mémoire.

S’agissant des autres substances psychoactives, l’OFDT note également une hausse des usages récents: reprise à la hausse pour le tabac (6e rang européen en 2011, 14e rang en 2007), surtout chez les filles, poursuite de la hausse pour l’alcool (9e rang en 2011, 15e rang en 2007). Enfin, si l’expérimentation d’une autre drogue illicite demeure élevée, touchant un élève sur dix, on remarque une chute sensible chez les garçons entre 2007 et 2011, de 13 % à 9 %.

Lefigaro.fr par Damien Mascret

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :