Devant les sauges rouges

Étendue au jardin public

dans la splendeur magique

de ta sculpture conquérante

à la bouche si envoûtante

remontant de ton nez par degré étagé

les pétales des sauges rouges éclatés

tu les caresses comme l’ombre absente

de ma paume large feuille ouverte

sous le doux clignotant de ton regard

communiant notre destin dès le départ

 

Quand tu redresses ta silhouette

dans la clameur de la brise muette

tu dessines aux angles fermés de ton sourire

des guillemets d’affection qui ferment le pont ivre

de ta lèvre supérieure et inférieure

cherchant à joindre l’autre intervalle majeur

après avoir exposé au grand jour ensoleillé

le fard dosé au choix de ton mascara estampillé

éclairant la richesse de ta dentition maquillée.

 Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :