Mon corps au sommet de Rio

Mon corps interdit d’amour au soleil de Rio

Refusant les Chefs qui ne sont pas des bio

Car ailleurs dans le monde la faim demeure

Et l’absence d’eau devient un risque majeur

 

Longtemps ils ont toujours pollué notre beau monde

Avec des usines et des inventions qui nous inondent

Ils ne veulent pas assumer à temps leurs responsabilités

Pour le grave préjudice causé actuellement à l’humanité

 

Ils se promènent à chaque sommet de la terre

La cravate au cou avec leur mallette en fer

Ne trouvant toujours pas des solutions à l’indigné

Et au pauvre qui souffre d’ingratitude résignée

 

Parfois sur le perron ils ont les mains dans les poches

Avec des dossiers et projets fatigués dans les sacoches

Plastronnant et se photographiant sur les aires des sommets

Dans une humanité qui souffre sans roupies et duvets

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :