RDC: le Rwanda refuse de récupérer des mutins du M23 qui avaient déserté

RDC: le Rwanda refuse de récupérer des mutins du M23 qui avaient déserté RDC: le Rwanda refuse de récupérer des mutins du M23 qui avaient déserté © AFP

Le Rwanda a refusé samedi à la frontière à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, de récupérer 24 mutins du M23, présumés Rwandais, qui devaient lui être remis par l’ONU où les mutins s’étaient rendus après avoir déserté, a-t-on appris auprès de l’ONU.

Les 24 mutins s’étaient rendus en mai à la Mission de l’ONU en RDC (Monusco) après avoir quitté les rangs du Mouvement du 23 mars (M23) dans la province du Nord-Kivu.

Ils avaient à l’époque déclaré à la Monusco être des citoyens rwandais, qu’ils avaient été recrutés au Rwanda avant d’être envoyés en RDC pour rejoindre le M23.

La Monusco les a ramenés samedi à la frontière pour les remettre aux autorités rwandaises, mais celles-ci ont refusé de les récupérer en expliquant qu’elles « ne pouvaient pas prendre des gens du M23 », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la Monusco à Goma.

Les services rwandais ont en revanche accepté de récupérer sept combattants de la rébellion hutu rwandaise des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), actives dans l’est de la RDC, ramenés par l’ONU en même temps que les mutins, selon la même source.

Les déclarations des mutins en mai à l’ONU constituaient les premières informations selon lesquelles le M23 bénéficiait d’un appui venant du Rwanda.

Des rapports de l’ONG Human Rights Watch (HRW) puis d’experts de l’ONU ont ensuite confirmé que le M23 avait reçu une « aide directe » (armes, munitions, recrues. . . ) de la part de hauts responsables rwandais, dont le ministre de la Défense, le général James Kabarebe, et le chef d’état-major des armées, le général Charles Kayonga.

Kigali a toujours démenti tout soutien aux mutins.

Le M23 est formé principalement d’ex-combattants de la rébellion tutsi congolaise du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), intégrés dans l’armée congolaise dans le cadre d’un accord de paix avec Kinshasa le 23 mars 2009, dont ils réclament la pleine application. Le CNDP étaient soutenu par le Rwanda.

Les mutins, qui s’opposent depuis mai à l’armée congolaise dans l’est du Nord-Kivu où ils ont leurs bases dans le parc national des Virunga, frontalier avec le Rwanda et l’Ouganda. Ils ont récemment pris plusieurs villes de la province près de ces bases.

Jeuneafrique.com avec AFP

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :