Juan Carlos d’Espagne : Le nez amoché après une chute tête la première

 
Le roi Juan Carlos Ier d’Espagne lors de sa visite le 2 août 2012 au ministère de la Défense, à Madrid. Victime d’une chute après la revue des troupes, dont résultent des contusions sur son nez et son menton, le monarque a toutefois poursuivi sa mission. 
 
 
 
Cette fois, c’est très officiellement, en public, au vu et au su de tous que le roi Juan Carlos Ier d’Espagne s’est cassé la margoulette. Quelques mois après sa chute lors d’un voyage d’agrément au Botswana pour y chasser l’éléphant, qui lui a valu hospitalisation et double opération de la hanche, opprobre et excuses publiques inédites, mais aussi destitution de la présidence d’honneur de la WWF Espagne, le monarque ibérique a de nouveau fait une mauvaise rencontre avec la terre ferme. Sans trop de gravité, mais avec quelques stigmates en souvenir.

Le roi Juan Carlos, 74 ans, a trébuché et est tombé en avant ce jeudi 2 août 2012 lors d’une visite dans la matinée au siège du ministère de la Défense, rue de Vitruvio à Madrid. Après avoir effectué la revue des troupes et salué les dirigeants dans la cour intérieure, le monarque, accédant à l’intérieur du bâtiment, a buté contre une marche et s’est rétamé. Une chute tête en avant dont témoignent très visiblement des contusions sur le nez et le menton. Le site Hola.com a même diffusé un cliché du moment où « tout a basculé ».

Malgré le choc, le chef de l’Etat espagnol s’est aussitôt relevé et a poursuivi sa visite comme si de rien n’était, présidant dans la foulée une réunion conduite par le chef d’état-major, l’amiral Fernando Garcia Sanchez, et en présence du ministre de la Défense Pedro Morenes ainsi que des chefs des trois armées, le général Jaime Rodríguez Buj (Armée de terre), l’amiral Jaime Muñoz-Delgado (Marine), et le général Francisco Javier García Arnáiz (Armée de l’air).

Tout indique que le roi recevra comme prévu en audience, à 17 heures cet après-midi, le Premier ministre italien Mario Monti. La reine Sofia, elle, a gagné leur résidence d’été à Majorque, le palais Marivent, avec sa fille Elena et une partie de ses petits-enfants, déjà retournés à leurs cours de voile. Le prince Felipe, de son côté, était en visite, en uniforme, sur la base de l’Armée de l’air de Moron.

Cette petite mésaventure risque fort d’attiser à nouveau l’inquiétude des sujets espagnols pour la santé de leur roi bien-aimé, qui, le temps faisant son oeuvre, ne semble plus à toute épreuve. Symbole de la démocratie et homme d’une grande prestance physique, aux aptitudes athlétiques qu’il consacra beaucoup à sa passion pour la voile, Juan Carlos avait commencé à éveiller les craintes chez ses compatriotes avec son opération d’une tumeur au poumon en mai 2010 puis une autre, bénigne, en septembre 2011, ainsi qu’une intervention sur son genou droit en juin dernier, avant son opération de la hanche au printemps 2012.

Purepeople.com

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :