A l’ombre de ta silhouette

 

Cache-moi dans la forêt de ta chevelure

Et réveille-moi dans le silence du murmure

Au matin d’une belle mélodie sans césure

Quand tu m’auras remplit à plein temps

Du lait de ton affection à l’oreille du vent

Je me reposerais comme une engoulevent

A l’ombre de ta belle silhouette de diamant

Prenant la mesure de ton corps sans accident

Pour qu’à chaque point je relève tes sentiments

Qui n’ont pas besoin maintenant de médicaments

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :