Le platine de la mort

Platine,

fatigués de t’extraire de tes entrailles

sans une réelle amélioration salariale

nous remontons du ventre de ta mine

les plis au front avec une sale mine.

 

Rassemblés en marée de têtes noires

dans la poussière de la grève noire

nous avons trouvé aveuglement la mort

sous les balles policières indigestes et ingrates

fusant sur le cuir de notre peau maladroite.

 

Platine, platine

malgré ta sortie de terre

de nos mains dures et noires

la richesse de ta vente pour ton bonheur

est le plus grand prix de notre malheur.

 

Platine,

ton regret pour le sort

de notre brutale mort

est un bateau sans port.

 

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , ,

2 Réponses to “Le platine de la mort”

  1. lgyslaine Says:

    la richesse d’un côté, la mort de l’autre. Quand cela cessera t’il?

  2. Bouesso Says:

    La richesse et la mort conjuguent leur verbe dans la société, puis imposent leur rythme aux humains dans l’acquisition des biens et la disparition de la vie. La richesse et la vie cesseront quand la fin du monde interviendra au coeur de l’homme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :