La belle de l’Olympe

 

Majestueuse et belle sur la montagne de l’Olympe

où ton corps de cidre formé de pomme et de miel pur

brille encore comme une élégante coupe de tulipe

dans la splendeur envoûtante et rayonnante de sa dorure

De ton étoffe de lin blanc descendant ta poitrine de déesse

dans la lumière excitante et rutilante de tes seins de jeunesse

les dieux parfumés courent torses-nus et pieds nus après toi

d’autres s’agrippent sur la bordure et le sommet de ton toit

A l’approche claironnante de la belle pointe de ton nez

derrière ta fenêtre aux rideaux et aux bâtons fermés

L’apparition éclatante sur mesure dosée de ton visage

provoque une curiosité festive au cri de ton courage

Ô toi la détentrice du secret de la beauté au rayon du soleil

qui fait chanter tous les oiseaux de la forêt en concert au ciel

invitant les poissons des fleuves et des mers à venir danser

tu recharges et réveilles les batteries endormies sans danger.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :