Côte d’Ivoire/ Amos Béonaho est rentré d’exil : Il a été reçu par le ministre Hamed Bakayoko

 
Fin
© Ministères par DR
Fin d`exil pour Amos Béonaho: l`ancien président des journalistes a été reçu par le Ministre Hamed Bakayoko
Lundi 27 août 2012. Abidjan. Cabinet du ministre d`Etat, ministre de l`intérieur. Hamed Bakayoko reçoit l`ancien président de l`UNJCI, Amos Béonaho, de retour au pays depuis la veille. Il était en exil au Maroc depuis l`arrestation de l`ancien Président Laurent Gbagbo.

Amos Béonaho, est rentré dans la nuit du dimanche à lundi 26 août 2012 aux environs de 1 heure du matin. A son arrivée à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, il a été accueilli par le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Traoré Moussa, accompagné de quelques membres de son bureau sans oublier, le médiateur Blaise Sahiri et César Etou, pour ce qui concerne la délégation des journalistes. Son petit frère Ambroise Béonaho et son épouse ont représenté la famille à cette heure tardive. Le colonel Gaoudi Oulata a également fait le déplacement en tant qu’élu du département dont Amos Béonaho est originaire.

Hier lundi 27 août, l’ancien président de l’Unjci a été reçu par le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko. Au sortir de l’audience, M. Béonaho a dit sa joie de retrouver son pays ainsi que les seins après plusieurs mois d’absence.  »C’est toujours un plaisir de retrouver son pays », a-t-il déclaré. Avant dire sa reconnaissance à l’endroit de tous ceux qui ont favorisé son retour. A savoir, le président de l’UNJCI, Traoré Moussa et toutes les autorités ivoiriennes, avec à la tête le Président de la République, Alassane Ouattara, le Premier ministre Ahoussou Kouadio et le ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko. Il a terminé par un appel à la réconciliation et à la paix.  »On a qu’un seul pays qui est la Côte d’Ivoire qui mérite de connaître la paix après plusieurs années de tribulations. Comme le dit les Saintes écritures, il y a un temps pour la guerre et un temps pour la paix et la réconciliation. Je pense que le temps de la réconciliation a sonné », a exhorté M. Béonaho. Le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko qui partage sa joie a salué sa décision de rentrer au pays maintenant et a réitéré que le Président de la République a toujours tendu la main aux exilés.

Le ministre a , à cet effet rassuré que tous ceux qui sont rentrés dans un esprit de paix, de réconciliation ont été bien accueillis et bénéficient d’un traitement particulier.  »Je demande à ceux qui hésitent, à ceux qui œuvrent à la déstabilisation du pays de surseoir à ces projets malsains et se mettre au service de la nation pour apporter leur pierre à la construction du pays. »

L’Inter par Marcelle AKA

code photo : voir Barbara
légende : Le ministre Hamed Bakayoko, encadré de Amos Béonaho à gauche, et Traoré Moussa, au sortir de l’audience. (photo DR)

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :