La voix perdue au désert

 

Écoute la voix perdue dans le désert

au cerveau éclaté par les bombardements

qui crie son errance à la recherche de ses parents

 

Regarde cette ombre à la peau déchiquetée

de promeneur blessé en lambeaux de sang

escorté par de mouches volantes enchantées

 

Interpelle l’homme en proie à la guerre stupide

arrête sa main sauvage d’exécution intrépide

car le peuple est un trésor qui vaut plus cher

que les lingots des banques nationales en chaire.

 

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :