Congo/Cour constitutionnelle : Le président Gérard Bitsindou repose, désormais, au cimetière familial de Madibou

 
 

Le cercueil posé sur un camion, pour le départ au cimetière.

Décédé dans la nuit du dimanche du 26 août dernier, à Paris, en France, à l’âge de 71 ans, des suites d’une longue maladie, Gérard Bitsindou, président de la cour constitutionnelle, a été inhumé, jeudi 6 septembre 2012, au cimetière familial de Madibou, le 8ème arrondissement de Brazzaville, en présence du président de la République, Denis Sassou Nguesso, et de son épouse, Mme Antoinette, des membres du gouvernement, du corps diplomatique, des corps constitués nationaux, de la famille et d’une grande foule d’amis, de connaissances, de militants et sympathisants, etc.
La dépouille mortelle du président de la Cour constitutionnelle, Gérard Bitsindou, est arrivée à Brazzaville par le régulier d’Air France, mercredi 5 septembre. Elle a été accueillie par le chef de l’Etat et son épouse, les membres du gouvernement, du commandement de la force publique, des institutions de la République et une foule de militants de son parti, des partis alliés et des sympathisants. Le long cortège qui l’a accompagnée s’est dirigée à la résidence où vivait l’illustre disparu, au centre-ville. Les membres de la famille, les amis, etc., se sont ainsi recueillis devant la dépouille installée dans la maison, avant qu’elle ne soit transportée au hall de la préfecture de Brazzaville, pour une veillée funèbre qui a commencé en présence du couple présidentiel et des officiels de la République. Dans la cour de la préfecture, chorales, orchestres et autres groupes de musique traditionnelle ont assuré l’animation, à tour de rôle, toute la nuit.
La journée du jeudi 6 septembre a commencé par un hommage de ses collaborateurs, au siège de la Cour constitutionnelle où la dépouille était installée. Puis, il y a eu la grande cérémonie au hall du palais des congrès, à partir de 11h30. Tour à tour, les différentes autorités nationales (présidents des institutions de la République, membres du gouvernement, membres de la cour constitutionnelle, officiers du commandement de la force publique, membres du cabinet du chef de l’Etat, préfet et maire de Brazzaville, administrateurs-maires, etc) se sont recueillies devant le défunt.
Mgr Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, entouré de nombreux prêtres, a célébré la messe animée par la chorale Tanga-Ni-Tanga de la paroisse Saint-Pierre Claver de Bacongo où Gérard Bitsindou priait. Après l’absoute et la bénédiction finale, est intervenu l’hommage de la République dont l’oraison funèbre a été prononcée par Placide Lenga, premier président de la cour suprême, qui a retracé, dans un ton emprunt d’émotion, le parcours de l’illustre disparu, les liens qui les unissaient, et ses qualités d’homme d’Etat qui a rendu de grands services à la République. Sous la musique militaire, le président de la République, accompagné de son épouse, a déposé une gerbe de fleurs devant la dépouille mortelle, avant de s’y recueillir. L’hymne national a, ensuite, retenti, symbolisant ainsi l’hommage de la République à celui qui a présidé aux destinées de la cour constitutionnelle, pendant près de dix ans. Il venait de commencer son deuxième mandat de neuf ans, quand la mort l’a fauché, après des années de souffrances dues à la maladie.
Il faut dire que les obsèques de Gérard Bitsindou ont mobilisé un grand monde que le hall du palais des congrès ne pouvait contenir. Son inhumation a eu lieu à Madibou, suivant la volonté de sa famille, particulièrement de sa mère. Au-delà des obligations républicaines, le couple présidentiel a aussi rendu hommage à un frère, un ami fidèle de longue date. C’est ce qui explique, d’ailleurs, sa présence jusqu’au cimetière familial, à Madibou. 

Lasemaineafricaine.com par J. M.

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :