La Côte d’Ivoire se penche sur son histoire, 10 ans après le début de la rébellion

ABIDJAN – La Côte d`Ivoire s`interroge mercredi sur son histoire, dix ans jour pour jour après le début de la rébellion contre l`ancien président Laurent Gbagbo, alors que la justice tente d`éclaircir le meurtre le même jour de l`ancien chef de la junte militaire, le général Robert Gueï.

Le 19 septembre 2002 éclatait une rébellion militaire, qui tentait en vain de renverser Laurent Gbagbo, en déplacement à l`étranger, avant de s`emparer de la moitié nord du pays. Elle affirme défendre la cause des habitants du Nord, qu`elle juge ostracisés.

Dans les faits, la Côte d`Ivoire n`a été réunifiée qu`en avril 2011, après la chute de Laurent Gbagbo et l`arrivée au pouvoir d`Alassane Ouattara, à la suite d`une crise post-électorale qui a fait 3.000 morts.

Cet anniversaire survient alors que la réconciliation paraît en panne en Côte d`Ivoire, qui connaît un grave regain de tension après une vague d`attaques contre l`armée en août, suivie d`arrestations de figures du camp Gbagbo.

Le 19 septembre 2002, il s`agissait « de mettre fin à l`injustice que subissait une grande partie de la population du fait du refus du pouvoir central de leur reconnaître leur identité et de les intégrer comme des citoyens à part entière », se souvient Sidiki Konaté, ancien porte-parole des rebelles, aujourd`hui ministre de l`Artisanat, dans le quotidien Nord-Sud.

De son côté, le quotidien pro-Gbagbo Le Temps dénonce « Dix ans de crimes, massacres, pillages et mensonges » et évoque l`implication dans la tentative de coup d`Etat de la France et du Burkina Faso. Le journal du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de Laurent Gbagbo, met en cause Alassane Ouattara en titrant sur « Ouattara et le rébellion armée, comme un père et sa progéniture ».

Alassane Ouattara, vainqueur de la présidentielle d`octobre-novembre 2010, a ensuite été appuyé par les armes des ex-rebelles, de la France et de la communauté internationale pour accéder effectivement au pouvoir.

Il a toujours nié être lié à la rébellion de 2002, dirigée par Guillaume Soro. Toujours très influent, Guillaume Soro, qui fut Premier ministre de Laurent Gbagbo et d`Alassane Ouattara, est aujourd`hui président de l`Assemblée nationale.

La date du 19 septembre 2002 est encore au coeur de l`actualité ivoirienne: le parquet militaire d`Abidjan a ouvert la semaine dernière une enquête sur la mort du général Robert Gueï, assassiné ainsi que son épouse et des proches ce jour-là.

Surnommé « le père Noël en treillis », Robert Gueï a dirigé la junte installée après le coup d`Etat du 24 décembre 1999 contre le président Henri Konan Bédié. Il avait été vaincu par Laurent Gbagbo à la présidentielle d`octobre 2000 et chassé du pouvoir par la rue alors qu`il tentait de s`y maintenir.

Le général Gueï était accusé par le pouvoir de Laurent Gbagbo d`être derrière la tentative de putsch. Les partisans de Gueï attribuaient en retour au régime la mort de leur chef, ce que le camp Gbagbo a toujours récusé.

« Il s`agissait d`éliminer tous les adversaires politiques, tous ceux qui gênaient et dont l`existence pouvait empêcher le FPI de gouverner librement », a estimé mercredi sur RFI Albert Toikeusse Mabri, ministre du Plan et président du parti créé par le général Guéï.

Alassane Ouattara n`a lui-même échappé à un groupe de soldats venus l`arrêter qu`en se réfugiant à la résidence de l`ambassadeur d`Allemagne, voisine de son domicile, avant d`être exfiltré par l`armée française.

La justice a indiqué la semaine dernière qu`elle considère comme « principal suspect » dans la mort du général Gueï le commandant Anselme Séka Yapo, ancien responsable de la sécurité de Simone Gbagbo, épouse de l`ex-chef de l`Etat.

Soupçonné par la Cour pénale internationale d`être « coauteur indirect » de crimes contre l`humanité commis lors des violences liées à la crise post-électorale de 2010-2011, Laurent Gbagbo, arrêté le 11 avril 2011 à Abidjan, est détenu depuis fin 2011 à La Haye. Simone Gbagbo est incarcérée à Odienné (nord).

AFP

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :