Le soir de l’élixir

 

Soir après soir

ton ombre arrive dans le noir

traverse le salon jusqu’au boudoir

et rentre dans la chambre noire

 

Entre un verre de vin de plaisir

inaugurant ta brève soif de désir

ta grande robe noire tombe à loisir

réveillant tous les soldats de l’élixir

 

Peu à peu les paupières deviennent lourdes

éteignant la conversation monocorde

au rythme affaibli des oreilles sourdes

qui ont laissé leur vocation à Lourdes.

 

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :