Au pied du monument

 

Les tulipes et les sauges au pied du monument

Elles prenaient le plaisir de danser au vent

Sous l’admiration discrète du premier citoyen

Quand elles avaient faim et sans moyens

 

Pleurant devant l’œil de marbre du bon maire

Elles subissaient une ingratitude tortionnaire

Pour ne bénéficier d’une quantité d’eau d’arrosage

Alors qu’elles étaient arrivées à la fleur de l’âge.

 

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :