Nigeria: un ancien général de l’armée tué par balles à Maiduguri

Nigeria: un ancien général de l'armée tué par balles à Maiduguri Nigeria: un ancien général de l’armée tué par balles à Maiduguri © AFP

Un général de l’armée nigériane à la retraite, Mohammed Shuwa, figure de la guerre civile des années 60 au Nigeria, a été tué vendredi par des hommes armés à son domicile de Maiduguri (Nord-Est), fief du groupe islamiste Boko Haram, a déclaré l’armée.

« Quatre hommes qui se faisaient passer pour des visiteurs(. . . ) sont entrés dans sa maison et ont ouvert le feu sur le général et ses convives. Un des invités a été tué sur le coup et le général est mort en chemin » vers l’hôpital, a déclaré le Lieutenant-colonel Sagir Musa, porte parole de l’armée, dans un communiqué.

« Les soldats de la JTF (force conjointe de l’armée) présents dans le secteur ont immédiatement bouclé la zone et sont à la recherche des assaillants », a ajouté M. Sagir Musa. « Les terroristes qui ont tué l’ancien général seront appréhendés »; a-t-il déclaré.

Interviewé par l’AFP en mai dernier à son domicile de Maiduguri, M. Shuwa avait estimé qu’il pourrait être la prochaine cible des islamistes de Boko Haram, qui ont mené des dizaines d’attentats dans cette ville considérée comme leur fief.

M. Shuwa, 79 ans, était un des proches conseillers de l’ancien chef d’Etat militaire Yakubu Gowon, à la tête du Nigeria pendant la guerre du Biafra (1967-1970) qui a fait plus d’un million de morts. M. Shuwa a aussi occupé un poste-clé de l’armée pendant la junte militaire de Murtala Mohammed (1975-76).

On ignore pour l’instant l’identité des hommes qui ont tué le général, mais la fusillade ressemble à celles qui ont été menées par le groupe Boko Haram contre des personnalités locales dans le passé.

Selon des témoins, des soldats ont tué des dizaines de jeunes hommes jeudi soir au cours d’une opération menée dans plusieurs quartiers de Maiduguri, censés abriter des islamistes, dont le quartier de Gwange où vivait M. Shuwa.

Boko Haram a mené des opérations de représailles à plusieurs reprises après des opérations militaires.

Jeuneafrique.com avec AFP

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :